Actualités

symfony-live-Paris-2016

Retour sur le Symfony Live Paris – 2016

Comme d’habitude, l’équipe d’Interakting était présente en délégation sur l’édition 2016 de la conférence SymfonyLive parisienne. Nous avons retenu des points importants qu’il ne fallait pas manquer.
Comme depuis sa création, l’événement s’est tenu sur le superbe site de la Cité Internationale Universitaire aux portes de Paris, réunissant près de 500 participants et une quinzaine de sponsors. Beaucoup d’animations et de jeux étaient proposés sur les stands (dont celui d’Interakting!) avec quelques jolis lots à gagner pour les participants. On retrouvait d’ailleurs l’ambiance bon enfant caractéristique de ces événements, avec le plaisir échanger et de retrouver des connaissances.
Le format des conférences, élargi à 40 minutes, a permis d’aller plus loin dans la majorité des sujets par rapport à l’année dernière. Cette année, trois thématiques se sont démarquées pendant les conférences : l’organisation, la performance et la sécurité.

Team_ITK

Organisation des projets

Fabien Potencier, CEO de SensioLabs, a donné le départ de l’événement avec sa conférence “Monolith Repositories with Git”. L’objectif était de présenter les avantages et inconvénients des dépôts monolithiques, c’est à dire un seul dépôt pour un ensemble de projets / composants, par rapport à la gestion de dépôts multiples. Il a poursuivi avec les chantiers mis en place chez SensioLabs afin d’avoir un workflow efficace et des performances acceptables pour gérer le dépôt monolithique Symfony. Les participants ont pu assister au merge en live d’une pull-request via l’outil maison de l’éditeur de Symfony. Ce dernier n’est pas encore partagé publiquement, mais Fabien Potencier a fait un appel aux personnes interessées pour participer à une sorte de beta privée pour avoir un retour d’expérience. On attend d’en savoir plus !
La keynote du vendredi, animée par Mathieu Nebra, cofondateur d’OpenClassrooms, s’est démarquée des autres conférences en axant le débat sur un sujet non technique : Pourquoi se faire confiance?
Après nous avoir fait revivre les prémices d’OpenClassrooms, Mathieu nous a présenté la philosophie de son entreprise : la confiance. A travers les erreurs faites aux débuts d’OpenClassrooms, nous avons pu découvrir comment la confiance est devenue la pierre angulaire de l’entreprise. Trois axes ont été explorés : le traitement des tensions, la transparence de l’information et la diffusion des responsabilités.
Une keynote très instructive nous montrant que chaque salarié, s’il est impliqué dans les choix de l’entreprise, peut apporter sa contribution personnelle et faire grandir son entreprise. Une belle leçon de réussite basée sur une relation de confiance qui se construit jour après jour.

Performances

Benoit Jacquemont, CTO d’Akeneo, a fait une excellente présentation de la gestion de la mémoire en PHP et les différents mécanismes fournis par le moteur pour la libérer. Son outil open source, PHP Meminfo, a été mis en lumière afin de montrer comment traquer efficacement des fuites de mémoire. Il a notamment fait une démonstration d’utilisation sur un prototype d’import simple. Nous avons testé l’outil depuis et il a su nous apporter des éléments d’analyse très pertinents !
Nous avons aussi pu voir le CTO de Blackfire, Nikolas Grekas, présenter l’implémentation de la PSR-6 “Caching Interface” dans Symfony 3.1. Cette implémentation est basique avec quelques adaptateurs pour Redis, APCu, etc. Néanmoins, elle met à disposition un système de cache efficace pouvant concurrencer les autres acteurs du marché tel que doctrine/cache, illuminate/cache ou encore Stash.
Enfin, Xavier Leune, directeur technique adjoint chez CCM Benchmark, nous a présenté un retour d’expérience sur la migration d’un socle historique avec un framework interne vers Symfony sans ORM. Il a évoqué les critères de sélections, dont la performance, ayant abouti au choix du framework Symfony. Xavier Leune nous a également expliqué en quoi la mise en cache est importante sur un site à fort traffic, et sa solution pour maximiser les performances en s’assurant notamment que les requêtes soient optimisées.

Sécurité

Romain Neutron, développeur chez Blackfire, a fait son retour d’expérience suite au développement du plugin Chrome. Sa présentation concernait un ensemble de spécifications de l’OWASP pour faire communiquer des applications de façon sécurisée via HTTP. Cela implique généralement l’inclusion de headers dans les requêtes pour assurer l’authenticité des communications et l’identité des protagonistes.
Enfin, Jérémy Romey a été présenté Guard, le nouveau système d’authentification sur Symfony en démontrant sa simplicité d’utilisation pour une majorité des cas d’utilisation.

Il nous reste à vous donner rendez-vous sur la prochaine édition, pour des grands moments, de nouvelles découvertes et des goodies encore plus improbables…

Voir toutes les actualités